Qu’est ce que l'ESPT ?

Lorsque le psychisme est soumis à un choc traumatique, notre cerveau n’arrive pas à « digérer » les informations liées à l’événement comme il le ferait d’ordinaire et reste figé, sans que nous en ayons conscience. Ces vécus sont comme «encapsulés» à l’intérieur de notre cerveau émotionnel et peuvent provoquer un trouble de stress post-traumatique.  Ce trouble se rencontre chez les victimes d’évènements survenant durant l’enfance ou à l’âge adulte (agressions, maltraitances physiques, psychologiques, abus ou agressions sexuelles, accidents, deuils, attentats, catastrophes naturelles, événements de guerres...). Les proches de personnes victimes sont également concernés par un possible impact traumatique indirect, qu’ils aient été témoins ou non.  

Quelles en sont les manifestations ?  

On retrouve souvent, parmi les symptômes possibles, l’irritabilité, l’angoisse, les cauchemars, les reviviscences sous la forme d’images intrusives durant la journée, les ruminations à propos du vécu traumatique, une tendance à l’isolement (pour éviter d’être «déclenché» par les stimulations liées à la vie sociale ou quotidienne), des états dépressifs, des replis, des comportements agités voire violents, des douleurs physiques, des somatisations... pour les enfants il peut s’agir de régressions et/ou de la répétition des violences subies.